Ariège Pyrénées - ariege.com

Randonnée vers le château de Mirabat

le château de Mirabat en Ariège PyrénéesDifficulté : moyenne
Dénivelé : 520 m (de 750 m à 1 270 m)
Durée : 3 h aller et retour

Très belle randonnée sur un sentier bien tracé, balisé et ombragé qui au début est bordé de buis puis se faufile à travers une hêtraie pour arriver au sommet et découvrir les ruines de ce château datant du Moyen âge (12 ème siècle) et un panorama à 360° sur les sommets du Haut Couserans.



Quand on se trouve sur place, on comprend très bien le choix de nos ancêtres du Moyen âge pour y édifier cette forteresse de guet. C’est une situation géographique stratégique pour surveiller les 2 passages qui mènent vers l’Espagne que sont la vallée d’Ustou avec le col du Martérat et la vallée du Salat avec le Port de Salau et il surplombe le village de Seix qui était en ce temps là le village frontière chargé de la protection militaire. On imagine très bien les soldats se faisant des signaux pour donner l’alerte. Le Mirabat veut dire en occitan :« regarder en bas ».

Du château lui même, il ne reste que des ruines mais la vue panoramique vaut bien l’effort d’y monter.

Le château se trouve sur la commune d'Oust en Couserans.


Le Mont Valier vu du château de MirabatAccès :
A l'entrée d'Oust (en venant par Seix ) prendre la première route à droite direction la chapelle du Pouech, Paloubard et Mounetou. Après quelques km garer la voiture à Mounetou dans un virage près d'un portail en bois. Balisage jaune.

Descriptif de la Randonnée :
Topoguide : « Découvertes en Haut Couserans » de l’Office de Tourisme du Haut Couserans
Carte IGN : TOP 25-2048 OT Aulus les Bains.


Résultat des fouilles archéologiques qui ont été réalisées en 2006 :

le château de MirabatLe château du Mirabat était un château de garnison car vu sa superficie et sa situation géographique, il n’a pu servir de regroupement de population et il n’y avait pas de résidence seigneuriale. Seul un seigneur éminent peut avoir financé une telle construction et entretenu la garnison. A l’heure actuelle il est impossible de connaître l’identité de ce seigneur: Roger I, vicomte de Couserans, Roger II vicomte de Couserans et comte de Palhars ou plus tard Arnaud d’Espagne pour renforcer les frontières avec le Palhars dans un contexte de guerre ?

La grotte du Mirabat connue pour ses légendes : souterrain qui permettait de rejoindre le château de Lagarde en contrebas, une cloche d’or enfermée en son sein qui sonnait l’alarme à l’approche de danger…n’est sûrement s’une simple cavité qui au bout de 8 m conduit à un puits vertical et au bout de 30 m le parcours s’achève par un petit boyau bien trop étroit pour le passage d’un homme.
Le Mirabat conserve encore beaucoup de secrets : au fond d’une citerne fouillée, un tesson d’amphore d’époque romaine a été retrouvé……..

Vous trouverez plus de renseignements sur ces fouilles au
Centre d’Interprétation du Patrimoine des vallées du Haut Salat au Château de Seix (entrée gratuite)