400 g de farine de maïs
300 g de farine de froment
1 litre 1/2 de lait
1 litre 1/2 d'eau
125 g de beurre
125 g de sucre en poudre
15 cl d'eau de fleur d'oranger
1 petite cuillère de sel 

Pour préparer le millas, il faut un chaudron de cuivre (à défaut, un grand faitout), une "toudeilho", cime de sapin (à défaut, une grande spatule) et une nappe blanche de grosse toile.

Dans le chaudron, faire bouillir l'eau, le lait ; saler et verser la farine en saupoudrant et en remuant sans s'arrêter pour éviter la formation de grumeaux.

Mettre le beurre coupé en lamelles, le sucre et l'eau le fleur d'oranger.

Cuire à feu doux durant 1 h en remuant souvent. Le millas est cuit lorsque la "toudeilho" tient toute seule dans le millas.
Verser alors le millas sur la nappe farinée en une couche de 2 cm d'épaisseur.

Le millas se mange lorsqu'il a refroidi, découpé en petits carrés frits à la poêle et sucré.

Traditionnellement, on mangeait le millas quand on tuait le cochon ou les canards et c’est pourquoi aujourd’hui on le voit souvent chez le boucher.

Un grand merci aux photographes

Qui sommes-nous ?

De juillet 2000 à la fin de 2017 ariege.com était un site spécialisé dans le tourisme pour le département de l’Ariège. La petite entreprise qui le gérait a fermé le 31 décembre 2017 et 2018 sera une année de transition. 

Lire la suite...